Les cours

Le terme « danse de société » reprend la signification originelle de l’appellation danse de salon, qui était utilisée avant 1950 pour désigner l’ensemble des danses à deux. Par la suite, d’autres danses pratiquées « en marge » des danses de salon sont venues enrichir le panel des danses de société : les danses « latines/latino » et les danses « rock-swing ».

Ces danses de société sont encore aujourd’hui les danses les plus pratiquées en France dans les bals, thés dansants et autres guinguettes.

Les danses de société regroupent grossièrement :

  • les danses de salon qui rassemblent, en France, les cultures du monde entier :
  • d’Europe de l’Est, avec la valse, la java, la polka, etc.
  • d’Amérique latine, avec le tango, le chachacha, la samba, la rumba, le mambo, etc.
  • d’Espagne, avec le paso doble.
  • des pays anglo-saxons, avec le quick step, le slow fox, le foxtrot, le boston, le charleston, le madison, etc.
  • Les danses sportives, qui correspondent à la version de compétition de 10 danses définies comme « standard » ou « latines » :
    • les danses standard: valse lente (anglaise), valse viennoise, tango, quick step, et slow fox.
    • les danses latines: samba, chachacha, rumba, paso doble, jive (version de compétition du rock)

Particularités des danses standard :

  • Elles se dansent en avançant le talon à chaque nouveau pas.
  • le couple est en position fermée: les deux partenaires sont fermement en contact avec ce que l’on appelle un « cadre », car une partie du guidage du danseur se fait via le corps.
  • Les figures sont codifiées.

Particularités des danses latino-américaines :

  • Elles se dansent en avançant la pointe du pied à chaque nouveau pas.
  • Le couple est en position ouverte : Bien que face à face, les deux partenaires sont un peu écartés l’un de l’autre (ils ne sont pas en contact)
  • On peut ajouter ses propres figures aux figures codifiées.

Le Rock’n Roll est un genre musical chanté, ayant émergé aux États-Unis à la fin des années 1940 et au début des années 1950, découlant directement du rythme and blues et du jazz, musique populaire noire, avec une part d’influence de la musique country, musique populaire blanche.

Le rythme est simple, facile à danser et excitant ; ce nouveau style était idéal pour les night-clubs.

Depuis, le rock a évolué et est devenu un style de musique très varié avec certaines influences folk ou européennes.

Le rock’n’roll se danse sur 6 temps, L’apprentissage du pas de base est indispensable pour pouvoir fluidifier ses mouvements et rendre sa danse moins statique.

Grâce au pas de base, vous n’êtes plus tentés de marquer les temps avec des mouvements de bras parasites. Le guidage est plus léger, et les mouvements plus fluides. La danse devient beaucoup plus confortable.

Le pas de base se compose de 8 pas, en alternance pied gauche pied droit, que l’on effectue sur 6 temps. La façon de compter est la suivante : 1-2 / 3et4 / 5et6. Le 1-2 correspond à 2 temps, le 3et4 à 2 temps, et le 5et6 à 2 temps. Le 3et4 est un pas chassé, on effectue ainsi 3 pas sur 2 temps (idem pour le 5et6).

Comme son nom l’indique, la Line Dance est une danse effectuée en ligne, c’est-à-dire où les danseurs sont tous alignés les uns à côté des autres et les uns derrière les autres en fonction du nombre de danseurs.  Elle s’effectue donc en solo, mais en groupe. Elle ne nécessite aucun partenaire.

La Line Dance, ce sont avant tout des chorégraphies, composées de la combinaison d’une série de pas et de mouvements, liées à une chanson ou à un type de chanson particulier. Chaque chorégraphie possède un nom ; ces chorégraphies sont constituées d’une série de pas qui est répétée en boucle durant toute la chanson, et toujours dans le même ordre.

Chaque danseur doit exécuter la chorégraphie et faire les même pas ensemble, de manière synchronisée. Il importe donc de démarrer la danse au même moment.

La Line Dance peut se danser sur toutes sortes de musiques : Country bien sûr, mais aussi irlandaise, rock, latino, funky…

La Line Dance s’adresse à tout le monde, femmes, hommes, enfants. Elle peut être pratiquée pour les plus âgés. Il existe des chorégraphies de tous niveaux (débutant, intermédiaire, ou avancé). Il y en a sur tous les rythmes et sur toutes les vitesses de musiques, donc pour tous les goûts.

La Line Dance demande du sens du rythme, une bonne oreille musicale, un peu de souplesse, et surtout de la mémoire et beaucoup de patience. Ces qualités s’acquièrent avec du temps et de l’entraînement.

Deux cours distincts sont donnés dans le cadre de la mise en forme :

Stretching:

  1. Il facilite les mouvements : gain donc en capacité à se mouvoir. Les gestes deviennent plus fluides, plus amples. On s’assouplit.
  2. Il rééquilibre le tonus musculaire : les étirements permettent d’harmoniser l’activité tonique en fonction de nos besoins réels.
  3. On évite les douleurs chroniques: Le muscle s’habitue aux positions incorrectes surtout lorsque l’on manque d’activité physique. En améliorant la souplesse corporelle, le stretching évite ou améliore les raideurs souvent signes de stress ou de souffrance psychologique.
  4. On redécouvre son corps: en se concentrant sur une posture, en isolant une partie du corps pour l’étirer, on prend conscience de l’existence de zones oubliées, dégradées ou négligées. Notre propre schéma corporel prend alors forme dans notre tête et on le situe mieux dans l’espace.
  5. On se relaxe, sans en avoir l’air…: en travaillant ses postures, en dénouant ce qui entrave le mouvement, on lâche prise. Cette sensation de détente par le stretching peut d’ailleurs fournir un tremplin vers d’autres méthodes de relaxation.
  6. Il développe la concentration: le stretching réclame une attention intense pour observer la posture ou le mouvement d’étirement recherché, pour sentir précisément le muscle qui travaille, pour accorder sa respiration au geste ou à l’attitude.
  7. On met à l’épreuve sa volonté: pas question de faire semblant de contracter le quadriceps et de relever la pointe des pieds au maximum pour étirer le mollet, si vous désirez obtenir des résultats.
  8. On récupère de l’énergie: finalement, en nous mobilisant corps et âme, ce contrôle total des gestes ou des attitudes nous remet en accord avec notre organisme, favorise la confiance en soi. On récupère une aisance perdue par négligence.

Renforcement:
Ensemble des techniques de rééducation qui permettent d’augmenter la masse musculaire et donc sa force, en pratiquant régulièrement des séries d’exercices. Le renforcement musculaire peut concerner un seul muscle ou plusieurs muscles. Les bienfaits de ces techniques sont une meilleure endurance, une meilleure innervation, le renforcement des articulations et des tendons ou un système cardiovasculaire plus résistant.

mise-en-forme-800x620

La Bachata : Le mouvement est simple c’est une série de pas simples qui produit un mouvement d’avant en arrière, ou d’un côté à l’autre. Un schéma représentatif serait de la manière suivante : avec le pied gauche, faites un pas vers la gauche, puis ramener le pied droit à côté du pied gauche deux fois de suite, les quatre premiers temps. Faites aussi de même vers la droite en commençant par le pied droit, pour le retour. Sur le quatrième temps et le huitième temps, pointez respectivement le pied droit puis le pied gauche. Le caractère de la danse est obtenu par un mouvement sensuel du corps et de la hanche qui garde une similitude avec certaines danses africaines.

C’est une des danses les plus simple à apprendre, beaucoup plus simple que la salsa ou le rock, et est une des danses les plus sensuelles.

La bachata a plusieurs variantes :

  • bachata moderne: c’est la bachata la plus simple, constituée de figures ou passes, elle se danse principalement en position ouverte ou semi ouverte..
  • bachata sensual: cette variante de la bachata est très en vogue depuis les années 2005-2010, avec des danseurs professeurs internationaux comme Korke et Judith ou Daniel et Désirée. Elle se danse sur des chansons qui ont un rythme lent et sensuel, elle comporte beaucoup de vagues et se danse avec toutes les parties du corps. Elle nécessite un rapprochement des 2 partenaires et la position habituelle est la position fermée.
  • bachata traditionnelle, qui fait travailler les hanches et le déplacement du poids du corps, et qui comporte un guidage ferme. Il n’y a pas de mouvement de hanche sur le 4e et 8e temps dans cette danse. Il s’agirait de la « bachata originelle ».

Une chanson de bachata peut avoir plusieurs styles et il convient d’adapter sa danse au style de la chanson de bachata.

la kizomba une danse africaine, originaire de l’Angola, qui est devenue populaire en Europe et dans le Monde.

Le mot kizomba veut dire « fête » en Kimbundu1, une des principales langues parlées en Angola, avant la colonisation Portugaise (~1482)

Il s’est d’abord répandu dans les pays lusophones puis dans les pays européens et ensuite dans des pays non-européens comme les États-Unis et l’Australie.

Bien que nés en Angola, le genre musical kizomba, et la danse qui l’accompagne se sont développés dans l’ensemble des pays d’Afrique lusophones (Guinée-Bissau, Cap-Vert, Mozambique, Sao Tomé, etc.). Cela a engendré la naissance de styles très caractéristiques de certaines zones géographiques, tant en ce qui concerne la musique que la danse.

La kizomba, en tant que musique et danse, a commencé à fortement pénétrer l’Europe en 2008, en commençant par le Portugal, précurseur depuis 1988 environ.

 

La salsa (mot espagnol qui signifie « sauce ») désigne à la fois une danse et un genre musical, ayant des racines cubaines et popularisé dans le monde entier, mais également une famille de genres musicaux (musique latino-américaine).

La salsa cubaine

Elle se danse en couple ou en forme de cercle, « la Rueda de casino », est très ludique et assure une ambiance de groupe sympathique. Elle est riche en variantes et en styles. Tous les danseurs effectuent les passes en même temps, de sorte que les danseurs changent fréquemment de partenaire.

Le style provient de la danse casino des années 1950 et prend ses racines dans le son cubain. Il est très africain, « dans le sol », les gestes sont économisés (on peut le danser dans des endroits bondés). Les passes sont épurées, il n’y a pas de jeux de jambes. Le couple se déplace essentiellement en décrivant des cercles successifs.

 

>Cette danse trouve son origine en Espagne au début du 15ème siècle. À la fin du 19e siècle, de nombreux immigrants débarquèrent en Argentine principalement en provenance d’Italie et d’Espagne et se mêlèrent à la population autochtone. Ainsi, divers styles de musique (et leurs danses associées) se sont mélangés pour donner le tango argentin dont la milonga argentine et le pas de base du flamenco.
Le tango argentin rompt complètement avec toutes les formes de danses de couple qui l’avaient précédé par la rupture dans le rythme musical. Si la valse, notamment, était caractérisée par un rythme régulier et répétitif, le tango, lui, intègre des temps de pause, des accélérations, et surtout de l’improvisation. Le couple peut à présent effectuer des figures. En outre, les partenaires n’évoluent plus de manière symétrique.

Très diffusé aux États-Unis, le West Coast swing (WC Swing) est la danse officielle de la Californie (côte Ouest des États-Unis). Les français découvrent petit à petit cette danse que l’on peut considérer comme un style différent pour danser le rock 6 temps mais avec une connotation plus spectaculaire aux vitesses lentes.

Comme toutes les danses dites « swing », le WC Swing est issu du lindy hop des années 1920. Cette manière de danser le swing  apparaît vers 1938 dans les salles de danse de San Diego où les danseurs au style débridé occupaient naturellement le centre de la piste de danse alors que les danseurs au style plus cool occupaient le pourtour de celle-ci.

Le West Coast swing se danse aujourd’hui avec une posture plutôt droite et des mouvements très « coulés ». Bref, c’est une danse à l’allure élégante. Certains couples vont même jusqu’à pousser le côté flirt du couple : minauderies ou provocation pour la fille et côté un peu gigolo et crâneur pour le garçon.

La musique type du WC Swing est le blues 4/4, lent par définition (27 à 34 MPM). Le disco-funk est également approprié et l’on danse de plus en plus de du R’n’B moderne.

Social dance West Coast Swing. Demonstration of a leverage pose.